Le vocabulaire des ALT – retour sur le TD1

Tout métier a son propre vocabulaire professionnel qui en est la porte d’entrée.

Porte d’entrée pour l’apprenti qui veut se faire reconnaître professionnellement par ses pairs et ses employeurs ; mais aussi porte d’entrée des échanges professionnels. Avoir un vocabulaire partagé commun est la base de l’échange.

Le danger le plus important dans cette quête d’un vocabulaire commun est la croyance en ce partage. D’où l’importance pour tout groupe professionnel d’écrire et de faire des glossaires. De dire son vocabulaire. On l’a vu cet après-midi, partager un lieu d’étude ne garantit pas d’avoir strictement le même vocabulaire car tout simplement on n’a pas strictement le même métier.

Wordle: iut src

Ce travail trouve également une utilité quand il va s’agir de mettre en oeuvre une veille métier. Pour cela, il faut avoir une vue exhaustive des mots clés employables et une vision de ceux qui sont les plus utiles et chargés de sens professionnel. Ce vocabulaire va également être utile quand il s’agit de publier sur son blog professionnel ou sur son portfolio. Soit ils servent à tagger le contenu, soit ils servent à construire les catégories du blog.

Plusieurs options possibles pour trouver (ou retrouver) ce vocabulaire

– une démarche de brainstorming (voir ici également) est la première chose à effectuer car elle permet de mettre à plat son vocabulaire

– faire une recherche google pour retrouver des glossaires existants en demandant un mot clés majeur du métier associé au mot clé « glossaire » ou « ontologie » ou « taxonomie ». L’exemple avec « ergonomie »

– Bing propose également des termes associés à sa recherche. L’exemple toujours avec le mot clé « ergonomie »

– faire une recherche avec ce même mot clé métier sur un outil de bookmarking social, type diigo, et repérer les tags associés, soit dans les références, soit dans le tagclouds

– des addons de firefox permettent d’enrichir le contenu d’une recherche avec notamment des tagclouds. Il s’agit notamment de search cloudlet ou mieux SenseBot qui propose des résumés et des tags porteurs de sens . Ils sont basé sur le calcul des mots clés les plus présents autour des mots clés de recherche.

– L’usage d’un moteur à clustering comme exalead peut aussi être intéressant en ce sens qu’il calcule lui également les occurences de mots clés présents et catégorise à la volée pour un affinage de la recherche. Un exemple avec une recehrche avec le mot clé « ergonomie » affiné avec le terme associé (voir sur le côté dans les aides à la recherche) « site web ».

– utiliser le générateur de mot clé de google adwords qui va vous mettre en relation avec les mots clés associés dans les recherches.

– utiliser des outils linguistiques classiques comme ceux que propose le CNRTL.

– Utiliser un outil de recherche associé à des thesaurus métier. C’est ce que propose Exploredge

Si vous avez d’autres mode de recherche de vocabulaire, n’hésitez pas à les poster en commentaire.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Cours, outils utilisés, TD1. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s